Quels 23 pour l’Euro ?

Auréolés d’un nouveau sans faute en qualifications, les Diables rouges ne sont plus qu’à une victoire de l’Euro qui débutera en juin prochain. Il est donc intéressant de déjà se pencher sérieusement sur la sélection que Roberto Martinez devra annoncer pour la grande fête du football européen. Entre certitudes et choix cornéliens, le sélectionneur va devoir réfléchir sérieusement.

Gardiens : une hiérarchie claire

S’il y a bien un poste où les choix ne seront pas compliqués, c’est le poste de gardien. Roberto Martinez a établi une hiérarchie très claire de cinq gardiens depuis son arrivée à la tête de la sélection nationale. Il s’est même enlevé une épine du pied avec l’arrivée de Mignolet à Bruges qui lui donne le temps de jeu nécessaire pour que son statut de doublure de Courtois ne soit pas remis en cause. Sans pépin physique, Koen Casteels sera le numéro 3.

Embed from Getty Images

Défenseurs centraux : combien de sélectionnés ?

Là par contre, la composition de la charnière centrale offre un peu plus d’options. Nos quatre défenseurs expérimentés (Alderweireld, Vertonghen, Kompany et Vermaelen) seront bien sûr présents l’Euro. Des doutes persistent toutefois sur la condition physique des deux derniers joueurs cités, surtout pour Kompany. Vermaelen enchaîne enfin les rencontres depuis son arrivée au Japon et sa prestation en Écosse a prouvé qu’il n’avait rien perdu de son niveau. Lors du Mondial russe, Martinez avait montré, en les sélectionnant tous les deux malgré des problèmes physiques importants, qu’il croyait énormément en eux. S’ils ne sont pas blessés, ils seront bien là. Deux noms se détachent pour la suite : Jason Denayer, nouveau capitaine de Lyon, et Dedryck Boyata, auteur d’une bonne Coupe du monde. Attention tout de même à une surprise. En Russie, le sélectionneur n’avait opté que pour 5 défenseurs centraux de formation puisque Dendoncker peut y dépanner. Cela permettrait de pouvoir tripler un autre poste. Il pourrait donc clairement envisager cette option. La titularisation de Denayer à Saint-Marin fait penser qu’il a une petite longueur d’avance et que Boyata pourrait donc regarder l’Euro depuis sa télévision.

Embed from Getty Images

Les milieux axiaux : seulement deux réelles options à la récupération

Roberto Martinez devrait peut-être craindre un peu plus une défection à ce poste si important. La situation est claire : Axel Witsel est indéboulonnable et Leander Dendoncker est son remplaçant attitré. Les solutions en cas de défection de l’un d’entre eux ne sont pas évidentes. Avec la retraite internationale de Fellaini, Defour et Nainggolan, aucun Diable ne semble vraiment pouvoir reprendre son poste. On pourrait penser à Mousa Dembele mais il n’a plus été appelé chez les Diables depuis son départ en Chine et parait donc comme n’étant plus dans les plans du sélectionneur. Un cran plus haut sur le terrain, la sélection de Kevin De Bruyne et de Youri Tielemans ne fait pas l’ombre d’un doute.

Embed from Getty Images

Les ailiers : du classique et un peu de nouveau

Malgré sa situation difficile au PSG, la place de Thomas Meunier dans le noyau des Diables est assurée. On peut en dire autant de Nacer Chadli, qui enchaîne enfin les matchs, Thorgan Hazard et Yannick Carrasco. Timothy Castagne devrait en plus être appelé pour participer à son premier gros tournoi avec l’équipe nationale. Son meilleur positionnement défensif que la plupart de ses concurrents pourrait même lui permettre d’espérer une place dans le 11.

Embed from Getty Images

Les attaquants : des évidences et des choix très difficiles

Trois attaquants ont déjà leur pass pour l’Euro en poche : Romelu Lukaku, Eden Hazard et Dries Mertens. Malgré ses difficultés à Chelsea, Michy Batshuayi devrait aussi être du voyage, tout comme Divock Origi, de plus en plus utilisé par Klopp à Liverpool. Le dernier sésame sera sûrement pour Adnan Januzaj, très apprécié par Martinez. Même si son match à Saint-Marin n’a pas été bon, l’ailier de la Real Sociedad est le seul gaucher de tous ses concurrents, un avantage plus qu’intéressant.

Embed from Getty Images

Un Euro fort ressemblant à la sélection du Mondial

Par rapport à la Coupe du monde russe de l’année passée, Roberto Martinez ne devrait pas faire beaucoup de changements. Selon moi, il n’en ferait même qu’un seul. Castagne remplacerait Dembele. Une surprise n’est tout de fois pas à exclure. La présence de plusieurs joueurs flexibles offre de nombreuses opportunités. Des joueurs comme Dendoncker, Thorgan Hazard ou Origi vont donner des maux de tête au coach national. Il me parait évident que l’Espagnol ne fera pas une sélection où les postes seront simplement doublés avec trois gardiens. N’oublions pas que les sélections de Boyata ou Januzaj au Mondial n’étaient pas forcément attendues. Alors que les dés semblent presque joués, Martinez a encore beaucoup de temps pour sortir une surprise de son chapeau.

Embed from Getty Images

La sélection probable : Courtois, Mignolet, Casteels, Vertonghen, Vermaelen, Kompany, Alderweireld, Denayer, Dendoncker, Witsel, Meunier, Castagne, Chadli, Carrasco, T.Hazard, De Bruyne, Tielemans, Mertens, E.Hazard, Januzaj, Origi, Batshuayi, Lukaku

Articles récents

Catégories

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.