5 nouveaux joueurs à surveiller en Pro League

Certains se sont déjà mis en évidence, d’autres ne tarderont pas à le faire. Voici une liste non exhaustive des joueurs qui découvrent la Pro League et risquent bien d’y laisser une trace de leur passage. Il y aura évidemment des flops, comme souvent quand on s’excite sur un gars qui plante deux buts pour son premier match. Le football est un monde cruel.

BATUBINSIKA Dylan (Antwerp)

Formé au PSG, ce solide défenseur franco-congolais de 21 ans est arrivé libre dans la cité portuaire. L’an dernier, il avait signé un contrat pro avec le club parisien, sans pour autant disputer la moindre minute avec les A. Après une première sortie remarquée face à Anderlecht, les Anversois ont gagné leur premier match de la saison à Gand, le tout en gardant le 0 derrière. La paire centrale qu’il forme avec un autre transfuge estival, Moustapha Bayal Sall venu de Saint-Etienne, risque bien de décourager beaucoup d’attaquants adverses.

Les louanges d’Obbi Oularé à propos de Batubinsika :

Bekijk Extra Time van 31 juli

Frank Raes praat met Jan Mulder, Franky Van der Elst, Filip Joos en Obbi Oulare na over de eerste speeldag in de Jupiler Pro League.

BONAVENTURE DENNIS Emmanuel (FC Bruges)

Jeune produit de l’Académie nigériane Football College Abuja, Bonaventure évoluait depuis 2016 au Zorya Luhansk, troisième du championnat ukrainien. Arrivé cet été à Bruges, le Nigérian s’est directement mis à marquer, et ce, avant même le début du championnat, c’était lors des préliminaires pour la Ligue des Champions. Auteur de 4 buts en autant de matches officiels avec Bruges, Dennis, comme on peut aussi le nommer, est l’actuel taureau d’or du championnat de Belgique, avec 3 buts. Rapide, technique et finisseur, ce joueur déroutant a tout pour réussir.

Inutile de préciser qu’avec des débuts aussi réussis, le gamin de 19 ans va faire parler de lui et ce n’est pas la diseuse de bonne aventure qui l’avait vu venir !

Ses trois buts en Pro League :



DRAZIC Stefan (Malines)

Qualifié par son coach Ferrera de « quelqu’un qui peut aller faire la guerre » cet avant serbe sait en tout cas faire une chose: marquer. À 24 ans, il a déjà planté pas mal, là où il est passé.  Il est vrai qu’avec un but, face au Standard et un assist en deux matches, il a déjà fait connaissance avec les défenses belges. Vu son gabarit, il devrait encore faire parler la poudre à plusieurs reprises.


ŽIVKOVIĆ Richairo (Ostende)

Notre amie Richairo a 20 à peine et a pourtant déjà pas mal bourlingué. Même si les aller-retour entre noyau pro et équipe réserve ont été nombreux. Né aux Pays-Bas d’une mère serbe et d’un père originaire de Curaçao, il a souvent été pointé du doigt pour ses soucis disciplinaires et extra-sportifs.  Par exemple, pendant son époque ajacide, il en fait voir de toute les couleurs à Frank de Boer, qui l’envoie dans le noyau B. Avec l’équipe nationale espoir ce n’est pas mieux «Aron Winter, sélectionneur des U19, le renvoie parce qu’il ne respecte pas les consignes. A Amsterdam aussi, il se rebelle de plus en plus. Il arrive à l’entrainement avec un training du FC Barcelone ou en retard. De Boer lui confie alors un nouveau rôle : pendant deux jours, il doit faire office de garde-barrière au parking du centre de formation» (Sport Foot Magazine). L’Ajax en a marre. Prêté à Utrecht la saison dernière, il a inscrit 12 buts toutes compétitions confondues. Il veut désormais trouver la stabilité et enfin confirmer le bien que les suiveurs pensent de lui.Ce qui peut expliquer qu’un joueur considéré comme un des grands espoirs Oranje, se retrouve à Ostende. Mais il faut bien avouer que c’est un très beau coup réalisé par les Ostendais, de pouvoir recruter de manière définitive cet attaquant. Il a effectué ses débuts en Belgique sur la pointe des pieds, malgré un assist.

MORIOKA Ryota (Waasland-Beveren)

À 26 ans, Ryota Morioka est le transfert le plus cher de l’histoire du club waaslandien. Ce milieu de terrain offensif japonais a commencé sa carrière au pays du soleil levant, au Vissel Kobe. Loin d’être un boeuf, il a été international en deux reprises, mais c’est surtout sa dernière saison, la plus prolifique de sa carrière (8 buts, 9 assists), au Slask Wroclaw qui a décidé les dirigeants du club de Waasland-Beveren de casser la tirelire. «Il est la preuve que la direction veut offrir à Philippe Clément les meilleurs joueurs possible», peut-on d’ailleurs lire sur le site officiel.
Il n’a d’ailleurs pas tardé à se faire remarquer sur nos belles pelouses puisqu’après seulement deux journées de championnat, le Nippon compte déjà deux buts, face à Malines et un assist, contre Genk.

Son doublé face à Malines montre qu’il est capable de marquer aussi bien de la tête que des pieds. Il sera un des joueurs à surveiller cette saison à Waasland-Beveren et pourrait se montrer important dans la lutte du club pour la survie en Pro League. De quoi mettre les adversaires MorioK-O.

Articles récents

Catégories

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.