EURO 2016 – L’Albaniée

On a parfois la fâcheuse tendance à ne prêter attention qu’aux nations favorites de cet Euro. Mais il n’y a pas que la Belgique, la France, l’Allemagne, l’Espagne ou encore l’Angleterre. Non. Il y a des pays qui méritent aussi d’être mis en exergue. C’est le cas de l’Albanie qui participe au premier championnat d’Europe de son histoire. La communauté est pourtant importante en Belgique… Interview d’un supporter, aussi chaleureux qu’acharné, qui nous a offert la mi-temps de son match pour parler de son équipe…

Entrevue avec Pepa Arifi

L’équipe nationale d’Albanie, un trip dû aux résultats convaincants de ces deux dernières années ou une vraie passion intemporelle ?

Chez les Albanais, c’est de famille. L’amour de la nation et du football se transmet de génération en génération. Personne n’y échappe. Évidemment, les résultats nous font plaisir mais on soutient notre pays quels que soient nos résultats. Nous sommes de vrais patriotes. Il suffit de se promener dans Bruxelles chaque 28 novembre (fête de l’indépendance du pays) pour se rendre compte de la solidarité albanaise. C’est un événement grandiose et on aime les traditions.

C’est donc votre première participation dans un grand tournoi de football…

Oui c’est génial, on est à fond dedans… On répond présent en France et on veut vraiment profiter de l’événement : pour te faire une idée, des centaines d’amis vivant en Belgique sont déjà à Lens pour suivre le match en cours (NDLR : Albanie – Suisse), et, pour ma part, je vais les rejoindre au Vélodrome de Marseille pour le match face au pays organisateur puis on rallie Lyon pour la dernière rencontre de groupe face à la Roumanie. On ne tient plus en place, tout le monde est impatient ici, aussi bien les garçons que les filles, et toutes les générations sont concernées !

Mais ce n’est pas la seule raison pour laquelle la fête est à son

Pins-Albanie-Kosovo
L’Albanie proche du Kosovo

paroxysme : nos amis duKosovo ont reçu récemment leur licence UEFA pour jouer en tant que nation pour les prochaines qualifications. On connaît d’ailleurs leurs adversaires : Turquie, Ukraine, Finlande, Croatie et Finlande.

Franchement, on peut former une belle équipe, il y a énormément de talents d’origine kosovare.

Qui défendent d’autres couleurs… 

Oui, la situation est particulière. Les pays Balkans (Bosnie, Macédoine, Croatie, Serbie, Albanie, Kosovo) ont des relations d’entente ou d’hostilité qui ont des répercussions directes sur le respect entre supporters. On considère les kosovars comme des frères, on ne formait d’abord qu’un seul pays qui s’est divisé mais on est resté en très bons termes. Malheureusement, beaucoup de joueurs d’origine albanaise ou kosovare préfèrent opter pour d’autres pays que les rouges et noir…

Un exemple ?

Notre adversaire du jour, la Suisse ! On en parle très peu mais il y a énormément de joueurs d’origine albanaise qui font partie de la sélection ! Dont le frère de notre milieu de terrain, Xhaka. Une perle qui vient de signer à Arsenal (NDLR : en provenance de Mönchengladbach). Ce duel de frère a fait parler de lui car c’est une situation cocasse mais le neo-gunner est loin d’être le seul. Je pourrais vous citer de nombreux autres talents : Xherdan Shaqiri, Valon Bahrami, Admir Mehmedi ou encore Blerim Dzemaili !

Et tu parlais de relations d’hostilité, tu peux nous parler de votre pays rival ?

Oui, c’est plus que jamais, la Serbie ! Notre ennemi juré était d’ailleurs dans notre groupe de qualification et ça ne s’est pas bien passé dans les travées… Chez eux, on a gagné par forfait, le match ayant dû être arrêté à la mi-temps à cause de la violence de certains supporters, même envers nos joueurs… L’élément déclencheur a été un drone avec le symbole albanais posé sur le terrain des serbes… Mais en toute franchise, nos supporters sont plus calmes. D’ailleurs le match retour en Albanie s’est très bien déroulé sans le moindre incident, alors qu’on a été battu 2-0.

Que penses-tu du noyau ? Il est peu connu du grand public alors on aimerait en savoir plus et avoir de vrais avis…

Quand je vois le match qu’il sort, j’évoquerais d’abord notre gardien Berisha, qui évolue à la Lazio Roma. Il a 27 ans et il est vraiment au sommet de son art !

On a aussi notre jeune back droit, Elseid Hysaj, qui joue à Naples en tant que titulaire. Sur papier, la plupart des joueurs évoluent en D2 mais c’est une équipe en pleine évolution positive.

Sinon, le joueur souvent évoqué à l’étranger est l’expérimenté Lorik Cana (défenseur central de 32 ans) qui est passé dans de gros clubs comme l’OM, le PSG ou encore la Lazio. Aujourd’hui, il défend les couleurs des canaris de Nantes. Ce n’est peut-être pas la coqueluche de la sélection mais il est, en effet, vraiment respecté.

C’est lui qui vient justement d’écoper d’un carton rouge. Mérité à vos yeux ?

On doit être honnête il touche la main donc il mérite son deuxième carton. On manque de réussite sur ce coup parce qu’on dirait qu’il ne la touche pas volontairement. Espérons qu’on aura plus de chance en deuxième mi-temps.

Ton joueur préféré, celui qui va percer l’écran prochainement selon toi ?

Il n’est pas sélectionné, il s’appelle Milot Raschica. Un jeune joueur qui preste à Vitesse. On a gagné nos deux matchs de préparation face au Luxembourg et au Qatar et franchement, il a été monstrueux : rapide (NDLR : et il joue à Vitesse…), technique, percutant, on est vraiment triste qu’il ne fasse pas partie des 23. Mais il a de l’avenir, il a tout le temps pour briller plus tard. Sinon il y aussi deux autres pépites : Alban Meha qui joue à Paderborn (il suffit de regarder ces coup-francs pour voir à quel point il est puissant) et Berat Djimsiti qui lui évolue à Atalanta. On a été surpris de ne voir aucun de ces trois talents dans la liste définitive.

Vous ragez sur le sélectionneur, du coup ?

 Non, on a un bon coach. On croit en lui. Par contre on n’a plus confiance en notre président de la fédération, Armend Duka… Ses choix sportifs et économiques sont douteux. Je suis sûr que c’est à cause de lui que de nombreux joueurs ont préféré opter pour la sélection suisse. Shaqiri a d’ailleurs avoué en interview que c’était à cause du président qu’il n’avait pas opté pour les albanais.

 Et vous pensez quoi de la Belgique ?

La Belgique c’est un pays qui nous a accueilli et qui nous a beaucoup aidé. On les supporte aussi, bien évidemment ! D’ailleurs, si vous regardez attentivement les façades des maisons et des bistrots, vous retrouvez généralement un drapeau Albanais associé à un drapeau Belge. C’est l’un et l’autre.

En football, vous avez vraiment une belle équipe et des sales joueurs, vous pouvez aller loin et c’est tout ce qu’on vous souhaite ! Mes deux joueurs préférés en plus des types comme Hazard, c’est Carrasco et Michy. D’ailleurs, j’ai beaucoup joué avec ce dernier quand j’étais plus jeune à Berchem. Je connais aussi le frère de Denayer, mon voisin. Bref, on est belges aussi. Un autre jeune que j’aurais voulu voir sélectionné avec les diables : Musonda. La relève est assurée.

Ton opinion sur Januzaj ?

Je l’adore mais franchement il a déconné en choisissant les diables rouges. Il serait bien mieux et décisif au Kosovo. Il ne se sent pas plus belge que ça. J’espère que Mourinho va le faire exploser à Manchester parce qu’il est bourré de talent !

13407277_1715277548745472_6414673629686618230_n
Vous croyez en vos chances de qualification ?

On est déjà venu à bout de la France en amical. Quant à la Roumanie, ils nous ont vraiment fait bonne impression hier contre la France donc c’est loin d’être gagné mais je suis sûr que nos joueurs vont tout donner.

Et quid de votre championnat national ?

On le suit d’assez près, surtout en fin de saison pour connaître l’équipe qui va accéder aux tours préliminaires de la Champion’s League. Depuis six ans, ce sont les joueurs du KF Skënderbeu Korçe, communément appelés « les loups des neiges » (on vous offre directement la traduction, il le vaut mieux) qui surdominent la compétition. Cette année, ils ont cru jusqu’au bout en leurs chances d’atteindre la phase de groupes après avoir passé deux tours préliminaires mais ils ont buté sur le grand Dynamo Zagreb lors du dernier tour qualificatif. Mais on sent que notre football grandit.

Article de Pierre Buchkremer

Remerciements sincères aux belgo-albanais pour leur accueil affable et en particulier à Pepa Arifi pour l’interview accordée.

Bonus : l’hymne Albanais : 

Hymni i Flamurit (L’Hymne au Drapeau)

Rreth flamurit,te përbashkuar
Me një dëshirë dhe një qëllim,
Të gjithë atje duke iu betuar,
Të lidhim besën për shpëtim.

Rassemblés autour du drapeau,
Avec un désir et un but,
Tous à lui faire serment
De lier notre foi jurée en vue de la libération.

Prej lufte veç ai largohet,
Që është lindur tradhëtor,
Kush është burrë nuk frikësohet,
Po vdes, po vdes si një dëshmor. (bis)

Du combat se détourne seul
Qui est un traître par naissance
Qui est un homme ne prend pas peur
Mais meurt, meurt comme un martyr. (bis)

Articles récents

Catégories

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.